Newsletter n°19 : Une nouvelle année, de nouvelles résolutions..

Les fêtes de fin d’année s’éloignent éteignant progressivement les lumières de Noël. Le début d’année ouvre un cycle porteur d’une énergie nouvelle et constructive. Profitons-en pour faire avec les enfants les petits réajustements du quotidien qui facilitent grandement l’existence. Nous avons pensé à trois petites résolutions :
1ère résolution : la promesse d’essayer de ne pas s’énerver.
Pour cela il est nécessaire d’avoir toujours un petit temps d’avance sur les enfants. Prévoir les moments difficiles aussi bien de séparations que de retrouvailles qui obligent l’enfant à un effort de changement dont nous ne mesurons pas toujours l’importance. Le fait de savoir que l’enfant sera grognon, opposant ou carrément de mauvaise humeur, permet de mieux vivre le moment et de respecter la difficulté de l’enfant en ne donnant pas prise à son mal-être. Il devra dépasser seul ce moment et pourra d’autant mieux le faire que les parents ne lui montreront pas leur désarroi.
2ème résolution : Impliquer les enfants dans les tâches journalières
Les parents actuels ont à cœur d’élever leurs enfants du mieux possible. C’est une véritable révolution qui est en marche de ce côté-là. Élevés dans une conscience plus aiguisée, il y a des chances pour que ces enfants construisent un monde meilleur. Mais comment faire quand les deux parents ont souvent un travail prenant, une vie sociale et culturelle importante, ou encore des activités sportives. Comment concilier de telles exigences ?
L’expérience des établissements comme l’école de la Neuville ont montré à quel point il était important d’impliquer les enfants dans les tâches journalières. A l’heure où les écrans et les images virtuelles s’infiltrent dans tous les espaces de la vie, il devient important de s’attacher à tous les actes qui nous remettent en phase avec la réalité : vider une lave-vaisselle, préparer une salade, sortir la poubelle… bref toutes ces tâches que l’on peut effectuer comme un apprentissage d’un autre ordre mais tout aussi important. La soirée sera ainsi un partage équitable entre les nécessités domestiques et des moments agréables partagés avec les enfants. Et surtout ne pas céder au « ça va plus vite, si je le fais »!
3ème résolution : prévoir 2 sorties par mois sans les enfants.
Et oui, il est important que les enfants voient que les parents ont une vie sans eux. Ils peuvent rester chez les grands-parents ou chez des amis ayant des enfants de leur âge à qui il sera rendu la pareille. Certains diront : il faut avoir les moyens. Inutile d’aller au spectacle ou au restau à chaque sortie. Un simple apéro seul ou avec des amis dans une brasserie peut suffire. Et une nuit loin du souci des réveils nocturnes des enfants n’est pas désagréable.
Linda Gandolfi

S'inscrire à la newsletter

Ecrire un commentaire