Newsletter Les Enfants de Chiron n°26 : L’Hommage à Samuel Paty, comment impliquer les enfants?

L’éducation Nationale a organisé à grand renfort de publicité l’hommage à Samuel Paty lors de la rentrée scolaire après la Toussaint : lecture d’une lettre de Jean Jaurès aux instituteurs et institutrices, minute de silence, discussions avec les élèves et ce depuis la classe du CP.

On peut s’interroger sur l’impact de cet hommage sur les enfants et particulièrement sur les plus jeunes.

La lettre de Jean Jaurès interpelle les enseignants sur l’énorme rôle qui leur incombe, à savoir de faire des enfants qui leur sont confiés, des adultes responsables et civilisés. Cette magnifique lettre fait référence aux progrès de la pensée et projette un avenir où toute forme de barbarie serait éradiquée par des êtres ainsi instruits.

 » Il faut qu’ils [les enfants] puissent se représenter à grands traits l’espèce humaine domptant peu à peu les brutalités de la nature et les brutalités de l’instinct, et qu’ils démêlent les éléments principaux de cette œuvre extraordinaire qui s’appelle la civilisation. Il faut leur montrer la grandeur de la pensée ; il faut leur enseigner le respect et le culte de l’âme en éveillant en eux le sentiment de l’infini qui est notre joie, et aussi notre force, car c’est par lui que nous triompherons du mal, de l’obscurité et de la mort. »

Cela ne s’est malheureusement pas produit. Bien au contraire, Jaurès a été assassiné et quelques années plus tard, le monde connaissait l’horreur que fut la première guerre mondiale et la monstruosité que furent les camps de concentration de la dernière guerre où des millions d’enfants furent tués juste parce qu’ils étaient nés dans une famille juive. Ainsi, si on parle de Jaurès, il faut être honnête jusqu’au bout et parler de ce qui a échoué dans notre système éducatif et plus généralement dans la civilisation occidentale.

Je ne sais pas ce que les enfants auront retenu et intégré de cette communication et de cette discussion. Je ne sais pas ce que les enseignants auront dit de ce terrible assassinat du professeur Samuel Paty, mais c’est surtout l’incompréhension et la sidération qui me paraissent tenir la première place avec toute la difficulté à dépasser ces sentiments paralysants.

Certains réclament plus de culture laïque à l’école. Pour ma part, je pense qu’il faut avant tout analyser les causes de l’échec à lutter contre l’ignorance et la barbarie (tout pays confondu). Or les causes de cet échec sont évidentes : éradication de toute pensée philosophique et primauté de l’ordre scientifique totalement deshumanisants !

Alors oui, si nous voulons que les adultes de demain « pensent », il faut changer l’éducation des enfants et préconiser comme le faisait déjà Montaigne l’étude de la philosophie dès les premiers âges de l’éducation. Il faut surtout comprendre que la situation que nous vivons  (épidémies, rupture des écosystèmes, réchauffement planétaire) résulte du triomphe d’un matérialisme débridé ayant fait un pont d’or aux scientifiques censés détenir la vérité sur le monde.

Or, si vérité il y a, elle est du côté de la pensée philosophique qui depuis le début de son existence prône la mesure et la sagesse à ne pas rompre les équilibres naturels.

Linda Gandolfi

PS) A lire : « L’éloge de la folie » d’Érasme

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to

 

What do you want to do ?

New mailPS) A lire : « L’éloge de la folie » d’Érasme

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

S'inscrire à la newsletter

Ecrire un commentaire