Tous les posts          Chroniques          Newsletters          Vidéos          Coups de cœur          Édition          Nos partenaires

Newsletter n°41 : Pourquoi la mythologie? (texte+vidéo)

Depuis la création des « Enfants de Chiron », la mythologie se trouve au cœur de notre réflexion. En quoi est-elle si importante pour comprendre aujourd’hui les enjeux de l’évolution des enfants ? Cette question essentielle est abordée de diverses façons sur notre site et dans nos publications, mais elle est loin d’être épuisée et mérite une reprise constante qui ne cesse d’élargir notre questionnement.

La mythologie et plus particulièrement la mythologie grecque correspond à un moment précis et unique de l’histoire de l’homme au cours duquel on a pu saisir ce passage d’une conscience mythique à une conscience historique, ce moment où la raison prend le pas sur la sensibilité (voir vidéo ci-dessous). L’homme occidental s’est en effet érigé à partir du monde mythique en refoulant les dieux pour participer lui-même, à titre individuel, à l’histoire du monde. Athéna a conduit Ulysse jusqu’au rivage d’Ithaque puis s’est retirée sans bruit, laissant « ce nourrisson des dieux » accomplir son destin.

Ce ne sont pas les temples dressés majestueusement à la gloire des dieux et des déesses, vestiges d’un temps englouti, qui empêcheront l’oubli inévitable du passé. L’histoire de l’homme s’est mise en marche et la statuaire de marbre traversée par l’éclat de ce temps révolu s’est refermée sur le secret de ses origines divines. Sans doute fallait-il qu’il en soit ainsi pour que l’homme s’émancipe et puisse croire en sa liberté.

Depuis, les couches de l’histoire se sont superposées à la faveur d’une religion chrétienne accompagnant l’homme sur le chemin de l’individualisme et refoulant ainsi toujours plus loin ce temps où les dieux guidaient les hommes par leur simple présence.

Mais ce fond mythique ne cesse en réalité de nous habiter. En effet, le moment polythéiste constitue un passage obligé qui se réitère pour chacun de nous dans la petite enfance au cours de laquelle l’être va devoir ordonner la multiplicité des éléments du monde et construire le socle universel originel sur lequel repose l’édifice du Moi.

Dès sa venue au monde, l’enfant réactualise ce passé oublié qui, comme aux premiers jours de la genèse, participe à l’ouverture de sa conscience : Gaïa, la terre-mère, l’enveloppe de ses bras puissants, Ouranos l’inonde de sa lumière céleste, et Kronos et Rhéa l’enferment dans leur temps paradisiaque. Sur fond d’aurore « aux doigts de rose » se détache la multiplicité du monde dont l’enfant s’imprègne des représentations. Ainsi, dans les profondeurs de l’âme humaine, les dieux procèdent, sans que nous nous en doutions, à l’élaboration du Moi de l’enfant qui, seul, voit encore dans le monde qui l’entoure, les forces créatrices à l’œuvre. Ces rivages mythiques enfouis nous donnent accès aux grands principes qui régissent la venue de l’être à la conscience.

Lever le voile sur ce socle fondateur de notre évolution pour pénétrer l’émerveillement de l’enfant, partager sa curiosité mais aussi comprendre tout ce qui vient contrarier son développement, tel est l’enjeu aujourd’hui.


Par Linda Gandolfi



Vidéo : En quoi la mythologie peut nous aider à comprendre l’évolution de l’enfant ?

Les Enfants de Chiron vous présente cette discussion entre Linda Gandolfi, psychanalyste et Philippe Roche, psychiatre

A voir et à partager sur youtube, lien : https://www.youtube.com/watch?v=PD9W86bM3oc&t=458s&ab_channel=LesEnfantsdeChiron